ENSBA Paris - Nomination du nouveau Directeur : Jean-Marc BUSTAMANTE

Publication Auteur
12.09.2015
15H37
Christophe SAMOYAULT-MULLER,
Administrateur

Par communiqué de presse du 2 septembre 2015, Madame Fleur PELLERIN, Ministre de la Culture et de la Communication, a proposé à Monsieur François HOLLANDE, Président de la République, la nomination de Jean-Marc BUSTAMANTE à la direction de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Il remplace Nicolas BOURRIAUD, évincé de cette fonction le 2 juillet 2015.

Né à Toulouse en 1952, Jean-Marc BUSTAMANTE est Artiste photographe, peintre et sculpteur. Il enseigne dans plusieurs écoles européennes notamment à la Rijksakademie van Beeldende d’Amsterdam et à l’Akademie der Bildenden Künste de Munich. Il est professeur à l’École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris depuis 1998.

Jean-Marc BUSTAMANTE a exposé notamment au Musée d’Art moderne (1990), à la galerie Nationale du Jeu de Paume (1996) et au Centre National de la Photographie à Paris (1999), à la Tate Gallery à Londres (1998), au Kunstmuseum de Wolfsburg (1994), à la Kunsthalle Bern à Berne (1989 et 1994), au Van Abbmuseum de Eindhoven (1992), à la Renaissance Society de Chicago (1993), au Yokohama Museum of Art, à Yamaguchi au Japon (2002), à la 50ème Biennale d’Arts Plastiques de Venise (2003), à la Villa Médicis à Rome (2012).Entre 2012 et 2014, il fut également le commissaire d’exposition du festival d’art contemporain de Toulouse.


Depuis le peintre Nicolas UNTERSTELLER (1900-1967), Directeur de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de 1948 à 1967, l’institution n’avait plus connu d’Artiste à sa tête.

La Grande Masse des Beaux-Arts, depuis son avènement en 1925, s’est toujours efforcée de garder des relations cordiales et constructives avec les dirigeants successifs de cette « Grande Dame ».
Aussi, la Grande Masse des Beaux-Arts transmet-elle à Jean-Marc BUSTAMANTE ses meilleurs vœux de réussite dans les nouvelles fonctions qui sont désormais les siennes en appréciant tout particulièrement le fait qu’il soit « dans le jus ».

2015_Portrait_Jean-Marc_BUSTAMANTE.jpg