Hommage à Fabrice DROIN dit « Babouin »

Publication Auteur
09.01.2018
19H43
Daniel COLIN,
Grand Massier Honoraire

Fabrice DROIN surnommé « Babouin » par ses amis des Écoles d’Architecture et ses amis de diverses fanfares est décédé dernièrement d’une longue maladie le samedi 16 décembre 2017 à Rennes.

Par son extrême gentillesse, son côté volontaire, son côté rieur et sa fidélité dans l’amitié, Fabrice ne laisse pas les gens qui l’ont côtoyé dans l’indifférence.

Né le samedi 1er janvier 1966 à Paris (75015), Fabrice obtient en 1983 un C.A.P. d’Opérateur Géomètre Topographe puis en 1985 un B.T. Topographe au Lycée Jean-Pierre Timbaud à Brétigny-sur-Orge.

Cette même année, en 1985, il intègre l’École d’Architecture U.P.A.9 (appelée à partir de 1986 Paris-la-Seine) dans l’atelier VIGOR situé au 4ème étage du bâtiment 1 rue Jacques Callot à Paris (75006).

PORTRAIT_Babouin-1.jpg

Portrait de Babouin (Fabrice DROIN)



LOGO_Atelier-VIGOR.jpg

Bannière de l'atelier VIGOR



PORTRAIT_Babouin_Grattage.jpg

Fabrice en plein grattage de projet.

PHOTO_Atelier-VIGOR_Masse_Palais-Etudes-ENSBA.jpg

Masse de l’atelier VIGOR 1988/1989 avec quelques Nouvôs dans la Cour vitrée du Palais des Etudes de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris.



En 1994, alors qu’il a travaillé pendant ses études depuis 1989 comme dessinateur / projeteur dans différentes agences d’Architecture, Fabrice passe son diplôme d’Architecte (D.P.L.G.) avec pour sujet « Une maison vernaculaire (construction traditionnelle au Mexique) ».



PHOTO_Diplome_Babouin.jpg

Présentation par Fabrice de son sujet de diplôme avec dans le jury notamment Guy-Marie Nouvel, Gilbert, Torcq.



De septembre 2004 à juin 2006, il travaillera comme chef de projet à la Murette, en Isère, dans une société spécialiste de la conception, de l'aménagement et de la gestion d'espaces professionnels pour la banque, le commerce et le secteur tertiaire.
En juillet 2006 il posera définitivement ses valises à Rennes pour exercer successivement la fonction de Manager Responsable au sein de la C.A.R.S.A.T de Bretagne puis au sein de la C.P.A.M de Bretagne.



PORTRAIT_Babouin-2.jpg

Portrait de Babouin (Fabrice DROIN)



Côté fanfare des Beaux-Arts, après avoir été fanfaron, caisse claire, dans la très éphémère (1985/1987) formation « Friedrich Mistral », Babouin sera, toujours au même instrument, un des membres fondateurs (K n°2) en 1987 de la sidérale « Fanfare Kosmonot ».



1988_Kosmonot_Atelier-Vigor.jpg

La Fanfare Kosmonot en 1988 avec de gauche à droite : Tibô, Spoke, Bozzo, Speedy, Yuri, Tonio, King B. En bas : Babouin, Zora.

PHOTO_Bozzo-et-Babouin.jpg

Les inséparables Bozzo et Babouin.



PORTRAIT_Babouin-4.jpg

Babouin porteur d’un palanquin.

PORTRAIT_Babouin-3.jpg

Babouin masqué.



La fanfare Kosmonot, par le biais de son Président Bozzo et par le biais de Tibô, nous a fait savoir qu’un « jouage » en mémoire de Babouin aura lieu le samedi 20 janvier 2018, au restaurant bar « l’Assignat» 7 rue Guénégaud à Paris (75006) à partir de 17h30.
Ceux-ci nous ont précisé : « Les Kosmos seront en formation pour jouer et on espère que les Charlots aussi.
On devrait faire bonne place aux saucissons, donc à tous les amis fanfarons : n’hésitez pas à emporter vos binious ».

La Grande Masse des Beaux-Arts et son Président transmettent toute leur sympathie à son épouse Kadra, aux Kosmos et à tous les gens qui aiment Babouin.


Mannix, le 06 janvier 2018.



« A plus tard Babouin »

2016_CARICATURE_Babouin.jpg



PORTRAIT_Babouin_HL-WESTEVE-069080.jpg

Portrait de Babouin dans les années 90 à l'Assignat par Wilfrid ESTEVE (Studio Hans Lucas).